Les Créateurs de Mondes

Venez donner vie à votre imagination !
 
AccueilAccueil  SiteSite  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher    MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Abandonné) Les hauts et bas de la vie de Ann [Chapitres 6/19]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
KenowaX
Membre D'honneur
Membre D'honneur


Masculin Nombre de messages : 407
Age : 23
Réputation : 1
Points : 3073
Date d'inscription : 07/10/2008

Feuille de personnage
Point Fidelité:
52/200  (52/200)

MessageSujet: (Abandonné) Les hauts et bas de la vie de Ann [Chapitres 6/19]   Dim 9 Nov - 9:19

Fanfiction de Harvest moon

The ups and downs of being Ann
(Les hauts et bas de la vie de Ann)

Auteur : Moonlit Dreaming
Traduit par KenowaX
Nombre de chapitres : 19
Chapitre recament posté : 6
Genre : romantique/dramatique



Cet histoir fait partie de ma serie de jeu Harvest Moon Stories
Je ne suis pas l'auteur, mais je l'ai traduit de la version originale (Anglaise)
Pour lire la version originale, visitez Fanfiction.com.


Et pour le début de l'histoir, comment finiera t-elle? (Phrase de Kingdom Hearts Birth By Sleep)



Chapitre 1 : des perspectives positives



« Ann ! Y'a quelqu'un ? » Mary agita sa main impatiemment devant le visage de son meilleur ami pour lui obtenir l'attention.


« Qu’est-ce que… ! Heu… désolé, Mary, » s’excusa Ann rapidement. Elle se reposa plus droit sur le lit de son ami. « Que disait-tu au sujet de Gray ? »

Mary ria. « Tu pensait encore a Jack, pas vrai ? » elle taquina, ses yeux scintillant, malfaisant derrière ses verres épais.

« Non ! » Répondit Ann, malgré le fait que son visage était presque aussi rouge que ses cheveux. Elle a aussitôt jeté un coussin sur Mary la frappant presque hors de son tabouret. Mary apprêta, les verres un angle étrange et en a jeté un en retour.


En quelques minutes les choses se dégénérèrent avec les deux filles riant nerveusement, incontrôlablement pendant que les coussins volaient dans toutes les directions. Soudainement la porte de la chambre de Mary était jetée ouverte et le mère de Mary, Anna, apparue sa peau pâle exceptionnellement fâché.


«Les filles ! Arrêter ce bouquant immédiatement ! » Elle regarda autour de la salle d'un air fatigué. « Vous n’étes pas un peux grandes pour avoir ce comportement enfantin ? » Anna donna à Ann un regard accusant qui a suggéré qu'Ann ait été une mauvaise influence sur sa fille.

« La manière dont je le vois Mme Parker, ons devrais tous laissé nos cheveux tranquilles une fois de temps en temps. Le rire est très bon pour vous, vous savez ! » Anna fronca les sourcils, regardant comme si elle ne le savait pas. Mary poussa un rire, mais s'est arrêtée après avoir vu le regard sur le visage de sa mère.

« Vous ne devriez pas être a l'auberge, ma chère ? » demanda Anna en essayant d’être polie.
« Non, papa a dit que je ne doit pas l'aider aujourd'hui, comme ça je pourrais passé du temps avec Mary lors de son jour de congé de la bibliothèque. Génial, hein ? » Elle répondit gaiement.

« Fabuleux, » Dit Anna monotone. Elle s’est finalement tournée pour partir, à l'immense soulagement d'Ann. « Oh, et Mary ma chère s-il te plait nettoie toi un peu. Tu est une jeune femme maintenant et les femmes prennent la fierté dans leur apparence, » elle siffla à sa fille. « Elles n'ont pas de batailles de pollochons et ne rigolent pas comme des fille d’école ! »

Ann a roulé ses yeux tendis que porte de la chambre de Mary se ferma. Mary l’a regardé bêtement et ont toute deux rigolé.

« Hmm, Ta mère n’est pas vraiment amusante, pas vrai ? » Dit Ann pensivement, tombant en arrière sur le lit mou de Mary.

« Tu viens juste te t’en rendre compte ! » Ri Mary amèrement. « Mais bon, je suppose qu'elle a raison d'une certaine manière. Je dois grandir un peu. » Elle s’est tourné pour faire face au miroir.

« N’importe quoi ! N'écoute pas ta mère. Tu est déja parfaite, » Ann s'est tenue derrière Mary et a commencé à brosser les cheveux noirs épais de son amie. « Gray pense certainement cela ! Je vous ai vu vous deux ensemble au festival de feux d'artifices ! »

Le festival de feux d'artifice avait été tenu sur la Plage Minérale il y a quelques jours pour fêté la fin de l'été. Ca avait été un jour spécial pour Ann aussi. Elle et Jack s’étaient assis pour observer les feux d'artifices ensemble, quelque chose que les couples font traditionnellement dans la Ville Minérale. Elle n'avait pas vu Jack depuis cependant, mais avait deviné qu'il était probablement trop occupé à la ferme pour visiter.

« Bien, moi et Gray étions proches pendant un moment et comme j'avais essayé de dire tout a l’heure ; nous sommes juste des amis, » Expliqua Mary.

Ann renifla soudènement avec indignation. « Ouais bien ! J'ai vu ce regard dans tes yeux quand ont parle de lui. J'ai vu la manière qu'il rougit quand tu te rapproche de lui. N'essaye pas de me mentir Mary Parker ! » Elle a saisi Mary par ses épaules et a tourné en rond de sorte que les filles se fassent face.

« Très bien ! Peut-être que je l'aime en tant que plus qu'un ami mais je suis sûr qu'il ne ressent pas la même chose, » Répondi Mary tristement. « Il aime juste des livres c’est tout. »

Ann secoua sa tête dans l'incrédulité ainsi sa longue tresse de gingembre a agité dans les deux sens, Ann a écarté le commentaire de son meilleur ami et a répondu simplement, « il t’aime Mary. »

« J'espère en tout cas, » Mary a chuchoté, plus à elle-même qu’autre chose.

----------------------------------------------------------

Plus tard ce jour, Ann sauta le long des rues de la Ville Minérale. Comme on pouvait s'y attendre elle n'avait pas été invitée à rester pour le dînée chez Mary. Mais elle ne s'est pas inquiétée, après tout son père est l'un des meilleurs cuisiniers en ville.

Des feuilles d'or et de brun foncé tourbillonnèrent autour des pieds d'Ann tendis qu’elle retournait a sa maison et une brise fraîche fouetta son visage. Cela ne l'a pas tracassée cependant. Elle aime l'automne beaucoup plus que n'importe quelle autre saison. Ceci a étonné la plupart des personnes parce que l'automne s'est également avéré être la saison de la mort de sa mère. Cependant, Ann a su que sa mère n'aurait pas voulu son plein de l'amusement, fille animée pour penser à elle avec tristesse. Et il y avait quelque chose au sujet de l'automne qui a donné de l’espoir à Ann. C'était la beauté indéniable des feuilles même sur le bord de la mort, comme si elles mettaient une exposition finale pour rappeler les personnes qu’elles ne s’en vont pas pour de bon.

Ann a atteint l'auberge beaucoup trop tôt a sont goût alors elle resta dehors quelques minutes dans l'obscurité d'enveloppant.

Ses pensées se sont bientôt tournées vers le beau Jack. Elle a dû admettre qu'elle était heureuse que le sujet n'ait pas eu lieu chez Mary car elle voulait garder ces sentiments merveilleux au sujet de lui à elle-même. Pour maintenant en tout cas.

Par la suite, Ann a décidé de rendre visite à Jack à sa ferme demain matin. Ils pourraient se parler s'il n'était pas trop occupé et s'il était alors elle offrirait de l’aide. D’une manière ou d’une autre elle l'inviterait à venir prendre le déjeuner à l'auberge avec elle après. Ce serait parfait. Son visage chaud à la pensée même et avec l'excitation Ann a couru a l’intérieur pensant que les choses allais continuer à aller sa manière.


Dernière édition par KenowaX le Sam 9 Jan - 19:33, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KenowaX
Membre D'honneur
Membre D'honneur


Masculin Nombre de messages : 407
Age : 23
Réputation : 1
Points : 3073
Date d'inscription : 07/10/2008

Feuille de personnage
Point Fidelité:
52/200  (52/200)

MessageSujet: Re: (Abandonné) Les hauts et bas de la vie de Ann [Chapitres 6/19]   Mar 11 Nov - 12:26

Note d'auteur : J'espere que ceci va vous plaire autand que ca ma plus. J'ai essayer de corriger autand de fautes que je pouvais apres l'avoir traduit.
Et j'ai aussi changé le style d'ecriture. J'espere que cela vous dérangera moin. Je vais aussi corriger le chapitre 1.
Bonne lecture.

Chapitre 2 : Temps de penser

Ann savait que quelque chose n’allais pas quand elle est arriver a la ferme de Jack tôt le lendemain matin. La ferme verte abondante devant elle était baignée dans la lumière du soleil faible d'automne, cela faisant scintiller l'étang à côté du vieux pommier admirablement. Pourtant, l’air était froid. Le temps ne la dérangeait pas. C’était le regard sur le visage de Jack lorsqu’il s’arrêta d’arroser les plantes pour la regarder à l’entrer qui la dérangeaient. Sont regard avait l’air en détresse de sont point de vue.

« Oh. Ann… salut, » il dit, en perplexité, tirant la rive des cheveux bruns foncés qui poussait dehors de sous sa casquette de baseball en arrière. Lâchant l’arrosoir, il se dirigea vers elle d’un air assez inconfortable.

« Et bien, tu n’a pas l’air si heureux de me voir ! » Ann ri faisant semblant qu’elle trouva la situation amusante. Pendant ce temps, de la confusion tournoyait dans sa tête. Elle s'est sentie totalement embarrasser et tout a fait déconcertante pour être honnête. Pourquoi était-il aussi froid ? Non, plus que froid, glaciale ! Qu’avait-elle fait ? Elle pensait qu’ils était de plus en plus des amis durant ces quelques années passer. Jack visitait l’auberge la plupart des jours et saluait tout le temps Ann. Quelques fois, il lui apportait des cadeaux. Rien d’extraordinaire. Quelques fleurs sauvages, ou des végétaux qu’il avait fait poussez dans sont potager. Ou même un morceau de cookie ou une partie de sa bar de chocolat. Mais ça faisait toujours ressentir en Ann le sentiment d’être spéciale. Il n’y avait jamais un jour où ils ne se parlaient pas.

Ensuite, Ann se souvient que Jack ne l’avait pas visité depuis quelques jours.

Elle l’avais a peine vu après le festival des feux d’artifices. « Ann ? Est-ce que sa va ? » La voix de Jack la brisa de ses pensées. « Bon, je suis désoler que je ne t’ai pas visité ces derniers jours. C’est juste que-»

« Non jack, c’est ok, honnêtement. Oublie ça ! » Elle dit a grande vitesse, se tournant pour partir.

D’un coup, une main l’attrapa l’épaule et elle se senti fondre sur place. Elle ne pouvait pas partir maintenant, même si elle le voulait.

« Vien a l’intérieur, s’il te plait ? » Demanda Jack.

S’assoyant sur la table de cuisine dans la maison confortable de Jack, Ann le regarda en train de leurs servir du jus de fruit. Sont chien, Buttons, sautilla autour de ses pied, sa langue rose pendante le long de sa gueule tendis qu’il essaya de lui lécher la main. Caressant les longs poiles bruns, elle remarqua le froncement des sourcils inquiet sur la figure de Jack lorsqu’il versa le jus frais dans deux verres.

« Merci. » dit Ann prenant une grande gorgée de sont verre. Elle le plaça ensuite sur la table et continua : « Qu’y a-t-il Jack ? »

Il hésita. Ensuite il soupira. « Je vais être ruiné Ann. » il lui dit. « Il y a quelques jours, une de mes poules avait l’air mal en point, donc je lui ai acheté des médicaments pour animaux. Je croyais que ça avait marché mais hier soir. Ils étaient presque tous malade et bien sur, la ferme aux poules était fermée donc je pouvais plus en acheter. Alors, ce matin je suis rentré, et toutes les poules étaient mortes ! »

« Oh ! Jack ! Je suis désoler, » Remarquant qu’elle lui avait agripper la main, elle rougis, puis lâcha prise. Heureusement pour elle, il semblait trop préoccuper pour le remarquer.

« Et ça devient pire. Ma vache, Miel, a du recevoir la maladie d’une façon ou d’une autre car elle est morte il y a quelques heures. Et elle était en ceinte ! Ca fait 3000 G de potion miracle dépenser pour rien ! »

Sans vraiment le remarquer, Ann s’était mis debout.

« C’est tout ce qu’il te préoccupe tant que ça ? L’argent ? » Elle hurla a un Jack, choqué. « Tu te fiche que la moitié de tes animaux sont mort d’un coup et sûrement d’une mort douloureuse ! Tout ce qu’il t’intéresse c’est le fait de ne plus pouvoir t’acheter cette nouvelle télévision que tu voulais ! »

« Quoi ?! Ce n’est pas comme ça ! Arrête d’être ridicule Ann ! » Hurla Jack pour sa défense, se mettant debout lui aussi.

« Ne m’appelle pas ridicule espèce d’homme sans-cœur ! » Ann gueula tendis que Buttons s’encourra de se caché sous le lit de Jack. Elle ne savait pas d’où venait toute cette colère, mais elle n’était pas le genre à perdre dans une dispute.

Par contre, Jack, avait l’air d’en faire parti. « Ann… Je ne voulais pas dire ça. » Il dit, « Je suis désoler si je t’ai offenser d’une certaine manière. C’est-»

« Je m’en vais maintenant, ok ? » Elle l’interrompa froidement, d’une voix pas comme la sienne. Jack inclina la tête, ayant l’air assez mécontent.

L’air glaciale a la ferme donna la chaire de poule au bras nue de Ann tendis qu’elle s’entoura d’eux. Elle décida d’aller au sud de la ferme, aller à l’étang de la déesse qui se trouva dans la montagne. Elle remarqua a peine le voyage fatiguant du au fait que la seul chose dont elle pensait était Jack, Jack et encore plus de Jack.

Ann savait qu’elle n’avait jamais ressenti quelque chose comme ça pour qui que se soit. Et pourtant, elle n’a jamais hurlé autant non plus. Qu’elle confrontation, elle pensa, mais je suppose qu’une querelle fait partie d’une bonne relation.

Popuri était à coté de la chute d’eau qui grondait vers l’étang de la déesse lors de l’arriver de Ann. Elle jetait des fleurs dans l’eau clair comme du cristal. Une offrande pour la déesse qui y vie. Des cadeaux était supposer rendre la déesse heureuse, pour qu’elle puisse bénir la ville avec beaucoup de bonnes récoltes et d’animaux en bonne santé. Ann n’était pas sur d’y croire pourtant. Après tout, pas tout le monde en ville n’y croyait. Mais Popuri semblait y croire, elle. Ann aimait bien Popuri. Pas autant que Mary bien sur, mais c’était bien de parler avec elle et de rigoler un peux si vous étiez dans l’humeur de pouvoir résisté a sont attitude joyeuse. Mais aujourd’hui, Ann ne l’était surtout pas. Elle voulait juste réfléchir.

Ann s’assis sur un tronc humide tendis que l’air froid l’entoura. Elle voulait regarder les nuages passer, mais c’était un matin clair, sans nuages à l’horizon. Alors elle soupira et mis sa tête dans la main.

« Hé ! Ann ! Je ne t’ai pas vu réçament. Tu était très occuper pas vrai ? » Ann leva la tête et regarda dans les grand yeux rouge de Popuri. Ses cheveux rose de barbe a papa balayer derrière ses joues rougis.

« Ouais. »

« Je ne m’asssirais pas la si j’était toi. Euh ! Regarde ! Une araignée sur ta jambe ! Dégoûtant ! »

« Je les trouve plutôt sympathique moi… »

« Moi je les déteste ! Je dois toujours appeler mon grand frère, Rick, pour m’en débarrasser. Tien, ca me rappelle, je doit retourner chez-moi pour aider ma mère. A plus Ann ! »

« A plus » Popuri se dépêcha. Ann se sentait un peux coupable. Elle sait qu’elle devrait retourné a l’auberge aidé sont père. Mais au plus profond d’elle-même, elle savait qu’elle n’arriverait pas à se concentrer sur sont travaille. Elle avait besoin de Mary.

---------------------------------------------------------

Une demi heure plus tard, Ann arriva à la bibliothèque, au nord de la Ville Minérale. La bibliothèque était construite à coté de la maison de Mary et elle y travaillait la plupart du temps, même lorsqu’il n’y avait que très peux de visiteurs.

Ann poussa la porte et fit un pas à l’intérieur. La première chose qu’elle remarqua, c’est que sa meilleur amie Mary n’était pas a sont bureau comme d’habitude. Très étrange…, pensa Ann, Mary ne laisse jamais la bibliothèque sans surveillance. Elle chercha entre les livres et grandes étagères mais elle ne trouva personne.

« Mary ? »

Ann tourna sont attention vers les escalier lorsqu’elle entendis un craquement au dessus d’elle. Elle grimpa lentement les marches sachant que s’était bête mais en se demandant toujours si il y avait un voleur qui voulais s’en tirer avec le livre ‘101 façons de jardinée.

Ce n’était pas un voleur. C’était Mary. Mary et Gray ! Ann s’entait comme si elle était un intrus. Même si ils ne faisaient que parler. Elle redescendit lentement sans faire de bruit.

Elle se retrouva dehors une fois de plus. Ann a compris qu’elle devait être avec Jack, comme Mary est la avec Gray, au lieu de l’ignoré comme un enfant. La vie était trop courte pour ca de toute façons.

------------------------------------------------------

Ann et Jack se retrouvèrent assis l’un a coté de l’autre a la fin de la journée. Ils se partagèrent une bar de chocolat et buvaient du jus d’ananas. Les pardons avaient été dits plus tôt, lors de l’arriver de Ann. Les choses était revenue comme avant, Elle pensa souriant.

Le cœur d’Ann commença a battre de plus en plus fort lorsque Jack mis sont bras autour de sont épaule. Elle tourna la tête vers lui… attendant…

« Tu est une bonne amie, Ann. » Lui dit Jack prenant une autre gorgé de sont jus puis il parti joué avec Buttons.

Une amie… Pensa Ann, Géniale !


Dernière édition par KenowaX le Sam 15 Nov - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KenowaX
Membre D'honneur
Membre D'honneur


Masculin Nombre de messages : 407
Age : 23
Réputation : 1
Points : 3073
Date d'inscription : 07/10/2008

Feuille de personnage
Point Fidelité:
52/200  (52/200)

MessageSujet: Re: (Abandonné) Les hauts et bas de la vie de Ann [Chapitres 6/19]   Sam 15 Nov - 17:56

Bon, aujourd'hui a été une belle journée alors je vous offre le 3ème chapitre de ce récit.
(Désoler a Grèg, mais l'autre poste a du etre suprimé par moi tongue mais je ferais attention What a Face )
Maintenant, amuser vous bien.


Chapitre 3 – Ce qui compte vraiment


Ann se retourna dans sont lit pour se qu’il semblait être la centième fois cet nuit. Elle n’arrêta pas de rejouer les mots de Jack dans sa tête. Ca la rendait folle.

« Tu est une bonne amie, Ann ! »

Arggghhh ! Qui veux être rien que des amis avec quelqu’un dont on est fous ?

« Tu est une bonne amie, Ann ! »

Pourquoi ne l’avait elle pas vu venir ? C’était évidant, vraiment, qu’il n’avait rien d’autre que de l’amitié pour elle. Leur relation n’allait nulle part après tout. Il ne la voyait qu’en temps qu’une personne a qui parler, un pote. Clairement, il ne pouvait pas imaginer une vraie relation avec elle. Elle n’avait aucune chance.

« Tu est une bonne amie, Ann ! »

‘Ferme la, Ferma LA,’ Elle pensait, ‘je n’en peux plus ! Pourquoi rien ne va comme je veux ?’

__________________________

Le matin suivant, Ann passa sont temps a l’auberge pour aider sont père. Elle trouvait qu’elle avait une dette envers lui pour les derniers quelques jours.

« Tu est sur ? » Demanda sont père, Doug. Il passa sa main dans ses cheveux rouge flamme. « On dirait que tu na pas beaucoup dormie cet nuit. Moi non plus d’ailleurs. Je pensais à propos d’aujourd’hui moi aussi. »

« Hein ? Qu’y a t-il de si spécial a propos d’aujourd’hui ? J’ai rate quelque chose ? »

« Oh. Er… je croyait… um… oublie ça. » De la tristesse apparu soudainement sur le visage de sont père, mais Ann ne savait toujours pas pourquoi. Il se tourna et pénétra dans la pièce derrière murmurant quelque chose à propos d’approvisionnements. Laissant Ann très confus. Manna, la gérante de la vinerie, était au comptoir alors Ann s’en alla chercher sa commande.

« Bonjour. Puis-je prendre votre commande ? » Dit-elle automatiquement.

« Oui, s’il vous plait. Oh, voyons voir ! Je vais prendre un toast à la confiture de raisin. Non, attend ! Je vais prendre la confiture de fraise avec le toast, s’il vous plait. Oui. Oh, et une boisson bien sur. Um… et bien, qu’aimerais-je se matin ? Voyons voir- »

Ann ne savais pas se qu’aimerais Manna. Elle s’en fichait d’ailleurs. Elle savait surtout que Manna commençais à l’énerver. Le sourire sur le visage d’Ann était un faux maintenant.

D’un coup, Manna arrêta de parler. Pour la première fois de sa vie elle savait l’impatience qu’avait Ann. Elle prit sa main fermement.

« Oh ma pauvre fille ! Me voila en train de te parler de choses inutile pendant qua tu pense a ta chère mère. » Ann était sur le point de demander de quoi elle parlait quand la pièce tomba. C’était l’anniversaire du décès de sa mère. Culpabilité, brûlante et douloureuse, coula en Ann. Elle n’aimait pas ça. Pour être précis, elle se détestait elle-même. Comment a-t-elle pu oublie une date aussi importante ? Elle s’enroula dans ses propres ennuies et oublia a propos de sa mère.

Se sentant engourdie et surmonté de tristesse, elle se dépêcha de donné Manna sa commande et partie dans la salle arrière après sont père.

« Papa, je suis si désoler. J’ai juste oublier, » Murmura Ann après avoir trouver sont père dans un coin de la pièce.

« Ann, que t’ais-je dit a propos de laisser l’auberge sans surveillances ? » Il soupira, comme si il n’avait pas le temps de s’occuper de sa fille. Il quitta la salle la laissant seul. Elle s’écroula sur une chaise à une table de cuisine.

« Que m’arrive t-il ? » Elle souffla. « Rien ne va… » Elle agrippa sa tête en désespoir. Ann laissa une larme couler le long de sa joue silencieusement. Quelques mémoires de sa mère passèrent dans sa tête. Des mémoires de grand yeux bleus, de cheveux brun et d’odeur douce de lavandes était tous se qu’elle avait. Et pourtant elle l’aimait fort.

« Mais j’ai quand même oublier, n’est-ce pas ? » elle chuchota a la salle vide. Du moins, elle le croyait.

« Ann ? Il y a quelqu’un qui t’attend à l’entrée. » Murmura sont père depuis l’entrée de la pièce. Il avait l’air assez inconfortable. « Ann ? Je suis désolé si j’ai été dur avec toi. Se n’est pas de ta faute, je sait. »

« Ca va papa, honnêtement ! » Elle réussi a en rire. Un passage rapide d’un mouchoir sur sont visage, et elle était prête a voir le monde.

Jack était assit à une table à l’avant de l’auberge. Il salua Ann en la voyant sortir de la porte au fond de salle. ‘Comment cela se faisait-il qu’on n’est pas fait l’un pour l’autre,’ elle pensa tristement. Extérieurement, elle souriait, s’assoyant sur la chaise opposer a Jack.

« Chocolat ? » demanda Jack à travers une bouchée de bar sucré, lui tendant un morceau.

« Du choco aussi tôt le matin ? Non merci ! » Elle répondis, commencant a se relaxer. « Tu est fou ! »

Il ria. « Je sait ! Ce n’est pas génial ? » Ils restèrent assis dans le silence pendant un moment. Ce n’était pas un silence désagréable. Ann aimait pouvoir réfléchir.

Jack avait enfin fini sa bar chocolaté. « Alors, tu viens avec moi à la Colline de la Mère ? »

Voila une des qualités qu’Ann aimait chez Jack. Sa spontanéité. Elle était tentée de lui dire oui.

« J’aimerais bien Jack mais je doit aider mon père aujourd’hui. Désoler. »

« Non tu ne doit pas ! » Doug se tenait soudainement derrière sa fille. « Sort, Ann. Amuse toi ! » Il lui dit. « Je ferme tôt cet après-midi de toutes façons. »

« Papa… »

« Ne discute pas, Ann, » Il l’interrompu, « Vas-y ! »


________________________________

L’herbe émeraude sous Ann et Jack faisait un tapis idéal tendis qu’il s’assirent sous un arbre sur la Colline de la Mère. Il faisait plutôt froid sur la montagne se matin, malgré le soleil brillant au dessus d’eux. Le large lac s’étendait devant eux scintillant splendidement.

« On est si chanceux d’habiter aussi près d’un telle beauté, pas vrai ? » Ann demanda à Jack doucement.

« Ouais, » il répondit. Ann savait qu’il ne l’écoutait pas vraiment. Mais cela ne la dérangeait pas. Elle contempla la tranquillité. Ann se coucha contre le tronc d’arbre et ferma les yeux. Tout ses problèmes concernant Jack s’évaporèrent. Clairement il l’aimait et c’est tous ce qu’y importait. Ce n’était pas important si il ne l’aimait pas autant qu’elle ne l’aime lui. Ann se débattait pour se convaincre sur se point. Elle voulait désespérément que se soit simple, elle l’aime lui, il l’aime elle. Parfait…

« Ann ! Regarde ! » Jack secouait sont bras. Elle ouvrit les yeux. « Regarde, un lapin. Il n’est pas mignon ? » Ann souriait tendis qu’ils regardaient la boule de poils blanche bondir au loin. C’était une autre chose qu’elle aimait chez Jack. Sa passion pour la faune. Ann ne pouvait pas croire à quelle point ils étaient similaires.

« Vien, on va faire un tour. On sera gelé si on reste assis à ne rien faire. » Elle suggéra. « Hé, on pourrait aller au sommet de la colline. Je n’y ai pas été depuis un moment. » Ann était sur ses pied, tout excitée, même avant que Jack ne puisse dire quoi que se soit.

Il regarda sa montre. « Ok, mais après je doit retourner a la ferme. Nutmeg aura envi de courir un peux. » Il répondis finalement. Nutmeg était le cheval de Jack. Et trois fois champion des courses de chevaux à la Place Rose, donc c’était important de le garder en forme. Ann avait même monté Nutmeg une fois. C’était pendant l’Eté. Cette mémoire apportait toujours un sourire à ses lèvres. Elle n’était pas forcement une bonne chevaucheuse, mais heureusement Nutmeg était un cheval patient et Jack un très bon professeur. C’était si amusant. Surtout quand elle n’arrêtait pas de tomber. Tout ce que Jack pouvait faire, c’était rire. Ann trouvait cela également amusant, ce qu’y était une bonne nouvelle pour Jack car si sa aurait été le contraire, il serait toujours a l’hôpital en ce moment. Ann était sur que à ce moment, Jack éprouvait la même chose qu’elle. Elle ne pouvait pas s’empêcher de soupirer nostalgiquement.

« Qu’est-ce qu’il y a ? J’ai dit que j’aillais venir pas vrai ? » Jack demanda. Il avait l’air confus.

« On fait la course ! » Ann hurla. Tournant sur ses talons et courrant vers le haut de la montagne, piétinant les fleurs au passage. Elle ne pouvait pas expliquer sont comportement soudain. Elle avait simplement besoin de s’échapper de Jack. Sa présence la suffoquait.

Elle courra toujours plus haut dans la montagne, vers le sommet. Le vent souffla. Il était tellement bruyant, que c’était tout ce qu’elle entendait. Elle ne savait même pas si Jack la suivait.

Elle s’arrêta brusquement. Si elle faisait un pas de plus, elle plongerait dans un vide a mort presque certaine. Elle était au plus haut point de la Colline de la Mère. Devant elle s’étendait un vaste océan de bleu. Pas un seul nuage ne gâchait le ciel pur ce matin. C’était si beau…

« ANN, NE LE FAIT PAS ! » La voix de Jack perçait le matin calme. Ann ne voyait pas sont visage, mais elle voyait bien le désespoir dans sa voix. Elle essaya de le réassurer mais il l’interrompa.

« Regard, je sait pas se qu’il se passe dans ta tête en ce moment, mais on peux trouver une solution ensemble. » Il chuchota, « Je te le promet Ann. Ne saute pas ! »

‘Il pense vraiment que je suis aussi stupide,’ pensait Ann.

Elle n’arrivait pas à croire à quelle point il se trompait. Ann se tourna pour lui faire face. Trop rapidement. Une roche sous elle lâcha d’un coup.

« JAAAACCKK ! » Elle hurla perdant l’équilibre. Elle tomba en arrière, vers le bord.

Jack fonça, sa main agrippant le sienne. Ann, ses jambes pendaient sous elle, regarda droit dans ses yeux bruns, déterminer a ne pas lâché. Il tira d’un coup et la ramena en sûreté.

Elle tremblait fortement dans les bras de sont sauveur. Ils étaient accroupis loin du bord. Ann souffla un merci plusieurs fois.

Apres quelques minutes, Ann pouvait parler correctement. « Je ne voulais pas que ça arrive, tu sait. » Elle dit à Jack. « Je n’allais pas sauter, c’était un accident. »

Jack ne répondait pas. Au fait, il ne dit rien jusqu'à ce qu’ils soient en sécurité au pied de la colline. Il regarda droit dans les yeux d’Ann comme il avait fait en la sauvant.

« Tu est saine et sauf. Rien d’autre ne m’importe. » Alors il fit quelque chose totalement inattendu.

Il l’embrassa. Ce n’était pas un petit bisous sur la joue. C’était un vrai baiser adulte. Tout est allé si vite. Ann n’a même pas eu le temps de savourer le moment. C’était si bref qu’Ann était sur de l’avoir imaginé. Pourtant, chaques petites seconds que sa lèvre touchait les siennes, était les meilleurs petites secondes de sa vie. Ils étaient ensembles, rien d’autre n’importait.

Ensuite, ils étaient encore séparés. Il quitta l’endroit sans dire un mot. Soudainement, le monde semblait plus grand, et plus vide qu’auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KenowaX
Membre D'honneur
Membre D'honneur


Masculin Nombre de messages : 407
Age : 23
Réputation : 1
Points : 3073
Date d'inscription : 07/10/2008

Feuille de personnage
Point Fidelité:
52/200  (52/200)

MessageSujet: Re: (Abandonné) Les hauts et bas de la vie de Ann [Chapitres 6/19]   Dim 16 Nov - 12:02

Et hop, un chapitre en plus.
Ce chapitre est assez important donc lisez le si cet histoir vous interresse.


Chapitre 4 - La prise glaciale de l'hiver

L'hiver était arrivé dans la Ville Minérale. Il apporta avec lui les vents durs, les tempêtes de neige furieux, et le scintillement souvent mortel de la glace. Les courtes manches sont devenues une chose du passé et les écharpes étaient populaires une fois de plus. Les personnes de la Ville Minérale avaient été forcées à rester à l'intérieur par le temps brutal. Chacun était heureux. Chacun sauf Ann. Elle n'avait pas été dans une humeur si fétide depuis que son père c’était débarrassé de ses vers ‘animaux de compagnie’ quand elle avait six ans. Et en ce qui la concerne il n'y avait personne à blâmer, personne excepté Jack Taylor.
Ann ne pouvait faire que travailler à l'auberge et il y avait certainement d'abondance à faire, quoiqu'ils aient seulement eu deux invités. Elle travailla dure de portion de bol après bol de ragoût aux clients avec leurs nez rouges, coulant et leurs yeux fatigué. Ce n'était pas exactement son idée d'amusement, mais au moins ça l’empêchait de penser trop à Jack.

Après son expérience proche de la mort sur la Colline de la Mère, qu'Ann n'avait pas dite a n'importe qui au sujet de, excepter Mary, l'amitié de Jack n'avait pas été identique. Chaque fois qu'il visita il la regarderait à peine dans l'oeil, ou encore moins une conversation appropriée avec elle. Du point de vue d'Ann, il était simplement lâche, Mary étant d’accord avec elle. Tous les espoirs d'un futur merveilleux et romantique avec lui avaient été cruellement anéantis et Ann essaya dur de le l’oublier.


Popuri visita l'auberge un matin avec les résidants les plus jeunes de la ville, May et Stu. Ann, qui avait travaillé solidement durant les derniers jours, a souri aux enfants et leur a donné des biscuits.

« Mercis Ann ! » ils pleurèrent joyeusement, faisant des miettes avec leurs doigts. Mai, petite-fille du propriétaire de la ferme de Yodel, souriea a Ann.

« Nous allons avoir un combat de boule de neige au bois. » Mai lui a indiqué toute excité.

Ann s'est accroupie au niveau des enfants de cinq ans. « Vraiment ? » elle demanda au deux d'entre eux dans la voix d’un enfant.

Stu hocha la tête ardemment. « Ouais ! Popuri nous y emmène, pas vrai ? » Il s’accrocha à la main de Popuri, dansant autour pendant qu'il parlait.

« Je vais devenir fol a force de les surveiller. » Murmura Popuri à Ann une fois qu'elle se redressa. « Tu ne veux pas venir ? Tu m’aiderais beaucoup ! »

« Aller viens Ann ! » Stu pria. « Nous avons demandé à ma grande soeur, Elli, mais elle était trop occuper a s’occuper de mamy Ellen. »

Popuri rougi avec embarrassent, mais Ann ria.

‘Les enfants,’ Elle pensa, ‘on peut toujours compter sur eux pour être dépourvue de tact !’

_____________________________________

« AAAaaahhhh ! » Popuri Cria pendant qu'un morceau énorme de neige la frappait fort dans le visage. Ann, May et Stu jappèrent de rire délaissé pendant qu'elle éraflait la glace hors de ses yeux.

« Je t'aurai cette fois Ann Lawson ! » Popuri poussa des cris perçants recueillant un tas de neige. Ann renifla. Elle n’était pas inquiétée, elle était plus concernée au fait que Popuri visait pour l'arbre au moins dix mètres vers sa droite. Prévisible, la boule de neige mal faite avait fait défaut à la cible. Encore une fois.

‘Je parie qu’elle de m’avoir invité,’ Ann pensait heureusement. Tout comme May et Stu, elle appréciait chaque minute. May essaya de construire un bonhomme de neige tandis que Stu essaya de le détruire. Le combat de boule de neige était maintenant entre les adultes. Quelque chose indiquait à Ann qu'elle allait gagner.

« Est-ce un combat de boule de neige privé ou n'importe qui peut se joindre ? » Ann tourna la tête brusquement dans la direction de la voix de Jack. Il était sur le chemin qui menait de sa ferme à la forêt dans les extrêmes sud de la Ville Minérale. Ann ne pouvait pas évité de noter le regard pensif dans ses yeux quand il les a observés. Cependant, elle était déterminée à ne pas le laisser lui monter à la tête.

« Non, c'est un combat privé. Tu ne peux pas te joindre a nous. » Ann lui dit, avant que n'importe qui pouvait l'interrompre. Jack a gesticulé, l’air d’avoir eu mal, puis sa marche le long du chemin à sa ferme.

Popuri s'est précipité vers Ann, « Tu a été très grossière ! Pourquoi tu a fait sa a Jack ? Qu’est-ce qu’il ta fait pour mériter ça ? » Elle demanda avec un regard curieux sur son visage.

Même petite May s’y est joint. « Oui, Ann ! Pourquoi tu as été si méchante ? Papy dit que Jack a eu une difficulté à la ferme récemment. Il est venu et a acheté une vache l'autre jour. » Elle l’informa. « Papy dit que la vache de Jack est morte. C’est pour sa que tu a été méchante ? Ce n’était pas de sa faute ! Papy dit que ces choses se produisent parfois. Il dit qu'il n'y a rien que n'importe qui puisse faire. J'espère que sa n'arrive pas à mon chien, Hannah ! » Elle ajouta tristement. Ann souria et a mis son bras autour de May la rassurant que Hannah irait bien.

« Bon, qui est partant pour battre Popuri une nouvelle fois ? » elle demanda pendant que Popuri poussait des cris perçants et courrait dans la direction opposée.

__________________________________________

Quelques jours plus tard, Ann était perché sur le bord du bureau de Mary dans la bibliothèque pendant que son amie assortissait de nombreux livres cartonnés poussiéreux derrière elle.

« Arrête ça, s’il te plait. » Murmura Mary perplexe pendant qu'Ann donna un coup de pied, les jambes balançant, à plusieurs reprises contre le bureau.

« Désolé. »

« Ann… ? » grinça Mary nerveusement.

« Quoi ? »

« Et bien… toi et Jack- »

Ann se retourna de sorte a ce qu'elle fasse face a Mary qui regardait n'importe où, sauf Ann «Mary, il n’y a pas de moi et Jack ok ? » Elle lui dit avec force.

Mary ne lui a pas répondu immédiatement. Elle continua à siffler pendant qu'elle réarrangeait des livres. « Je sais qu’il ta mal traité, mais je pense que maintenant il se sent désolé pour ce qu'il a fait. » Dit Mary. « Peut-être que tu devrait au moins le laisser te parler. »

« Jamais ! » Ann répondit instantanément.

« Si sa ne te dérange pas trop, tu a été très dur avec lui a la bataille de boule de neige. » Mary inspectait maintenant un livre peu trop soigneusement.

Ann pensa. Peut-être elle avait été trop dure avec Jack…

« Je devine que j’aurais pu être un peux plus gentil…, attends, ATTENDS ! Comment tu sais ce que j'ai dit à ce moment ? Je ne t’y ai pas encore parlé ! Qui te la dit ? »

« Mmm ? »

« Mary ! »

« Oui ? »

« Qui t'a raconter ce que j'ai dit ? C'était Popuri n'est-ce pas? Ainsi, elle est allée l’éparpiller en ville ! »

« Non ! Ce n’était pas elle, honnêtement. C’était ma maman. » Dit Mary tranquillement.

« Comment a t-elle su ? » Ann s'est demandée à haute voix. Mary a hésité pendant un moment avant de dire n'importe quoi davantage.

« Je pense que Sasha Greene le lui a dit. » Respira Mary, l’air tout à fait malade. « Tu connais celle marié au propriétaire de supermarché ? »

« Oui, oui. Bien sur que je sais ! La mère de cette Karen. » Ann ne pourrait pas aider à appeler la fille de Sasha ‘cette Karen’. Karen était une fille très jolie, elle avait de longs cheveux brun clair et yeux verts ronds, juste comme sa mère. Elle avait l’âge d'Ann et de Mary, mais semblait penser qu’elle était supérieure au autres filles de la Ville Minérale. Ann ne l’avait jamais vraiment aimée, mais a su que les garçons l’ont souvent fait.

« Oh Ann » Mary chuchota tristement.

« Qu’est-ce qu’il y a ? » Ann demanda, un genre d'inquiétude s'élevant dans le puits de son estomac. « Dit-moi ? »

« C'est juste que, bien, je pense que Jack a dit à Karen ce que tu lui avait dit. Puis, elle la dit à sa mère qui a dit ma mère… et apparemment Sasha avait dit qu'ils sortaient ensemble. » Mary repris sont souffle comme si elle s'attendait à l’explosion d'Ann, qui était stupéfaite. « Je suis désolé ! »

« Pas aussi désolé que je le suis. » Ann murmura, tendis que sont monde s’effondrait sous elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KenowaX
Membre D'honneur
Membre D'honneur


Masculin Nombre de messages : 407
Age : 23
Réputation : 1
Points : 3073
Date d'inscription : 07/10/2008

Feuille de personnage
Point Fidelité:
52/200  (52/200)

MessageSujet: Re: (Abandonné) Les hauts et bas de la vie de Ann [Chapitres 6/19]   Mer 19 Nov - 14:37

Ce chapitre est tres important, car c'est le debut d'une amitier inattendu ^^
J'espere que vous aimerais celui si. (Et que je n'ai pas fait trop de fautes par la meme occasion.)


Chapitre 5 – La vie continue


« Tu devrait peux être te trouver un autre petit copain. » Dit Mary à Ann calmement.

Les deux filles étaient assissent l’une en face de l’autre a l’auberge a l’heure du dîner. C’était quelques jours avant le Festival de la Nuit Etoilé, ou les filles, traditionnellement, invitaient leur ami de dîner avec elles et leurs familles. Sauf que Ann n’avait personne a qui demander cet année. Au fait, ça aurait été la première fois qu’elle aurait invité quelqu’un. Elle pensait que cette année serait différente. ‘Je me suis complètement gourré,’ pensa Ann amèrement.

« Ann ? J’ai dit que tu devrais sortir avec un autre garçon. Qu’en pense tu ? » Lui demanda Mary.

Secouant la tête, Ann soupira. « Comme qui ? Tout le monde est en pair ! » Elle ajouta, essayant désespérément de ne pas dire cela amèrement.

« Pourquoi pas le frère de Popuri, Rick ? » Ann ne pouvait même pas l’imaginé. Rick n’était définitivement pas sont genre. Il est grand, mince et des cheveux blonds et a des grandes lunettes rondes. Ce n’était pas le problème. Il était fou de Karen.

« Il ne sortira jamais avec moi de toutes façons. » Dit Ann à Mary. « Il est trop occupé a ce demander pourquoi Karen la laisser tomber pour Jack ! » Le silence encombra les deux filles pendant un moment. Ann pensa à propos de la Fête qui arrive bientôt, et du fait qu’elle va le passer seul, encore une fois…

« Et bien… » Dit Mary après quelques minutes. « Je suppose que tu devrais faire la règle d’or quand quelqu’un te prend la personne avec qui tu voulais sortir. »

« La tuer ? » Ann suggéra.

« Non. »

« Faire en sorte qu’il se séparent ? » Ricana Ann.

« Non ! » Mary avait perdu la boule face à Ann qui arrêta de rire.

« Quoi alors ? » Demanda Ann impatiemment.

Mary se redressa sur sa chaise. « Bon… » Elle commença. « Tout d’abord, soit gentil avec eux deux. Surtout elle. Ne boude pas, ne joue pas aux jeux de mots et ne soit pas enfantine. Ca rendrait les choses pires ! Juste reste calme a propos, ok ? Ou encore mieux, cherche quelqu’un d’autre ! Continue ta vie. »

« Hmm, ça c’est une long règle ennuyeuse, non ? » Pensa Ann tout haut. « Et je ne crois pas qu’il y ai un moyen pour moi d’être gentil avec elle ! »

« Continue ta vie alors. » Ordonna Mary, comme si c’était simple. Elle regarda sa montre. 3Je doit y aller maintenant, désoler. »

« Gray ? » Demanda Ann sur sa chaise, souriant a Mary qui mettait sont écharpe. Mary rougie un ton rose.

« Je vais prendre sa pour un ‘oui’ alors ! » Ann ria. « Tu va l’invité chez toi pour la Nuit Etoilé alors ? »

« Peut-être. » Murmura Mary a travers l’épaisseur de sont écharpe. Elle et Gray se voyaient depuis un moment maintenant et Ann savait que le petit fils timide du forgeron, Gray, était le garçon parfait pour sa meilleure amie. Ann avait envie d’une relation pareille. Ils étaient fait l’un pour l’autre. Tout comme Ann pensait à propos d’elle et Jack. ‘J’ai eu ma chance,’ elle pensa, ‘pourquoi ais-je du être aussi dur avec lui a cet stupide bataille de boule de neige ? Les choses auraient pu être différent. Il ne serait pas parti avec Karen pour lui remonter le moral, en premier lieu.’

Apres que Mary soit partie rejoindre Gray, Ann décida de monter et ranger les chambres des invités. Il n’y en avait pas beaucoup. Ils gagnaient la plupart de l’argent avec le restaurant en bas. Il y en avait deux ; Gray, vu qu’il n’y avait pas de place pour lui chez sont grand-père, et Cliff. Ann ne connaîsait pas beaucoup sur Cliff appart le fait qu’il n’était pas bruyant, qu’il allait beaucoup à l’église et qu’il travaillait à la Vinerie d’Aja. Il restait a l’auberge depuis avant que Jack ne soit arriver a la ferme ‘Arête Argentée’, et ça c’était il y a trois ans. Mais même, Ann ne savait rien sur lui.

Rampant le long du corridor vide qui s’étendais au plus haut de l’auberge, les bruit de pas d’Ann faisaient des échos contre le plancher en bois solide. Elle toqua à la porte, sans réponse. Ann savait que Gray était parti et pensa que Cliff serait soit parti travailler, soit a église Tu ne pouvait jamais prédire avec quelqu’un aussi mystérieux que lui. Donc, elle ouvra la porte et se glissa à l’intérieur.

Ayant vécu toute sa vie à l’auberge, Ann connaissait les chambres comme le dos de sa main. Elles suivaient toutes le même genre d’architecture. Elles avaient chaque unes trois lits coller le long du plus long mur, une table ronde en bois, des chaises et des grandes étagères. Et la plupart avaient un vase de fleurs lorsque Ann avait le temps de les cueillir.

_______________________________________

A peux près deux heures de nettoyage, les bras d’Ann faisaient mal, ses genoux était raides a cause du faite qu’elle devait s’accroupir dessus, et sa gorge était sèche car elle aimait chanter pendant qu’elle nettoyait. Ann chantait toujours, à haute voix, tendis qu’elle essuyait les tables. Elle était toujours dans la première chambre, mais elle nettoyait dans chaques moindres coins, et elle était fière de cela. La chambre était presque fini et était impeccable. Ann souria triomphalement, éclatant dans une nouvelle chanson encore une fois, même si elle ne chantait pas si bien. Quelqu’un toussa derrière elle et elle se retourna brusquement. Cliff se tenait derrière elle, le dos contre l’armature de la porte, un sourcil lever sceptiquement.

La peau d’Ann brûlait d’un rouge profond.
« Désoler… J…Je… voulais… faisait… ugghhh ! » Elle dit faisant un bruit fracassant. « J’aime ju-juste chanter quand je nettoie. Tu ne devais pas m’écouter ! » Dire qu’elle était embarrasser était une grande sous-estimation.

Cliff gesticula les épaules. « Ca va… » Il lui dit. Ann regarda tendis qu’il s’approchait du lit le plus proche. Même si Cliff avait un travaille, ses vêtement avait quand même l’air délabré du point de vu de Ann. ‘Sa veste aurait vraiment besoin être laver,’ elle pensa. Ses cheveux étaient brun chocolat, presque blond à certains endroits et attacher vers l’arrière en queue de cheval. Le reste de ses cheveux était en épi un peux dans toutes les directions. Ann avait une folle envie de les raplatir, mais résista, sachant très bien que sa n’irait pas avec Cliff.

« Et bien. » elle dit, perdu pour des mots. Cliff inspectait ses doigts, sans réagir à sa voix.

« Et bien. » elle répéta. Finalement retrouvant ses mots, Ann dit ; « J’ai fini de nettoyer ici, je vais donc te laisser en paix, ok ? »

Ann était sur le point de se retourner et de partir de la pièce en courrant. Courrant aussi loin que possible pour échapper a l’embarra qui perturbait ses pensées. Cliff la regarda. Ces yeux noir brûlant dans ses yeux bleu et Ann pouvait pas s’empêcher de voir a quelle point il semblait triste, si perdu. A ce moment la c’est tout ce qu’elle savait, sans savoir comment elle faisait. Quand elle n’en pouvait plus, elle se sépara de sont regard. Elle était dehors, dans le corridor en un rien de temps. La porte claqua derrière elle la faisant bondir.

‘Pourquoi suis-je tellement sur le bord,’ pensa Ann fâché avec elle-même. ‘Donc il ma entendu chanté, et puis quoi ? On s’en fiche. Beaucoup de personnes mon entendu chanter auparavant,’ elle ria. ‘Alors pourquoi il serait différent ?’

_________________________________________

« Alors Annie, a tu quelqu’un de spécial a invité ? » Les yeux de sont père brillait tendis qu’il l’examinait buvant sont thé. ‘Et c’est reparti,’ pensa Ann irritable. Chaque années sont père était désespérer pour qu’elle invite quelqu’un a dîner pour la Nuit Etoilé. Encore une fois elle regarda sont visage triste lorsqu’elle lui répondis que non, il n’y avait personne de spécial dans sa vie en ce moment. Ann en avait mare. Elle voulait quelqu’un de spécial, elle ne voulait pas cette solitude amère qui étouffait sa vie. Même l’amitié de Jack avait disparu. Il visitait rarement l’auberge, donc Ann n’a pas pu le voir souvent. Il la manqua terriblement. C’est comme si une partie d’elle avait été arraché. Avant elle ne se rendait pas compte, mais Jack, ami ou amour, avait été une grande partie dans sa vie. Et elle voulait absolument qu’il revienne.

Elle essaya de se convaincre que Karen empêchait Jack de la voir, mais elle en a conclu que si il voulait absolument la voir, qu’il aurait trouvé un moyen. A chaques fois qu’il se rencontraient dans la rue, c’est comme si le lien entre eux avait été brisé, laissant un grand vide. Par exemple, avant ils pouvaient parler de tout et n’importe quoi pendant des heures. Mais maintenant, ils étaient chanceux si ils se disaient au moins ‘salut’ ou ‘bonjour’. Ann savait que c’était de sa faute. Que sa allais être un des plus grand regrets de sa vie.

____________________________________________

Ann resta bouche baie. « Tu est folle ! » elle dit à Mary. C’était le matin du Festival de la Nuit Etoilé. Mary avait invité Ann chez elle pour qu’elles puissent discuter ce qu’elle devrait porter lorsque Gray serait arrivé plus tard. D’une certaine manière, la discussion avait changé de sujet, en faveur de Ann.

« Non je ne le suis pas. » Répondis Mary simplement. « C’est la solution parfaite. » Ann secoua la tête dans l'incrédulité absolue. Elle ne pouvait pas croire ce qu'elle entendait.

« En quoi est-ce parfait ? » Elle demanda, se penchant en avant sur le lit de sa meilleure amie.


« Et bien, tu est seul, Cliff est seul, et ton père veux te voir invité quelqu’un pour la Nuit Etoilé. » Expliqua Mary.

« Je suis désoler Mary mais je n’inviterais pas Cliff chez moi pour dîner se soir. Je ne l’aime pas, je ne le connais même pas et il ma vu faire un imbécile de moi-même. » Répondit Ann obstinément. « Ca n’arrivera pas ! »

___________________________________________

‘Pourquoi je laisse Mary me persuader à faire des choses stupides comme ceci,’ pensa Ann, ‘je doit être folle.’ Elle avança, un pied devant l’autre, continuellement derrière la porte de la chambre de Gray et de Cliff se soir la. Elle n’avait pas le courage de rentrer de lui demander. ‘Juste fait le,’ elle se persuada. La porta devant elle s’ouvra avec un grincement. Ann se figea. Gray sorti de la pièce, ses yeux s’élargis lorsqu’il la vit non loin. Il était habillé d’un beau shirt bleu avec une paire de jeans noir. Ann ne l’avait jamais vu aussi bien habiller. Il semblait différent sans sa casquette et ses cheveux rouge peigner vers l’avant. Remarquant qu’Ann l’observait, il baissa la tête.

« Tu a l’air beau ! » Lui rassura Ann. « Mary sera contente. » elle ajouta avec un sourire. Gray lui souri nerveusement. « Merci. » il murmura. Tenant la porte ouverte, il ajouta ; « Tu voulais entrer ? » Ann hocha la tête, le regrettant instantanément. Maintenant elle n’avait plus le choix.

Elle se glissa entre la porte nerveusement et pénétra dans la chambre. La porte claqua fermement la faisant bondir tout comme il y a quelques jours. Cliff était à l’opposer de la pièce regardant par la fenêtre. Ont aurait dit qu’il ne l’a pas entendu entrer.

« Salut. » Elle chuchota. Il ne répondit pas. « Salut Cliff !! » elle dit plus fort. Il se retourna finalement.

« Ann… c’est toi. Salut. » Un sourire se formant sur sont visage. « Qu’est-ce que tu veux ? »

Ann a perdit la tête tout comme la dernière fois. Elle ouvra la bouche. Rien ne se passa. Elle ne savait pas pourquoi elle était si nerveuse quand elle était près de lui, mais ça l’énervait. « Désoler, ce que je voulais dire c’est ; Aimerais tu dîner avec moi et mon père se soir ? En tant qu’ami bien sur. » Elle dit rapidement.

Cliff ne répondit pas pendant un long moment. Il la regarda, comme si il voulait être sure qu’elle était sérieuse ou quelque chose comme ça. Ann n’y faisait pas attention.

« Ok. » Il lui répondit enfin « Je veux bien prendre le dîner avec toi, Ann Lawson. En tant qu’ami bien sure ! » Il ajouta, souriant comme Ann ne l’avait jamais vu sourire auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zexion
Créateur du Monde
Créateur du Monde


Masculin Nombre de messages : 1404
Age : 24
Localisation : Sur un forum génial :p
Emploi/loisirs : Etudiant en Faculté de Psychologie
Humeur : Joyeuse (ou pas)
Point(s) Fort(s) : Events/Scénario/Pixel-Art/Mapping
Point(s) faible(s) : Scripting
Niveau Rpg Maker : Assez au dessus de la moyenne je pense ^^"
Réputation : 22
Points : 4364
Date d'inscription : 11/04/2008

Feuille de personnage
Point Fidelité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: (Abandonné) Les hauts et bas de la vie de Ann [Chapitres 6/19]   Mer 19 Nov - 17:59

Cette histoire est plutôt sympathique.
Et c'est vrai que tu fais moins de fautes. ^^

_______________________
Prochain tests à venir:
- Almost Real Kioku - Quelques minutes avant
- Lumen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zgk-software.forumactif.info/profile.forum?mode=editprofi
Trucbidule
Gardienne du Monde
Gardienne du Monde


Féminin Nombre de messages : 644
Age : 19
Localisation : Dans le pré
Emploi/loisirs : Le PC
Humeur : Massacrante
Réputation : 3
Points : 3493
Date d'inscription : 29/09/2008

Feuille de personnage
Point Fidelité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: (Abandonné) Les hauts et bas de la vie de Ann [Chapitres 6/19]   Mer 19 Nov - 19:08

Moi j'aime bien le début (j'ai pas tout lu j'ai la flemme x)), mais le titre, "Les hauts et Bas d'être Ann" ne fait pas français du tout ...
Je dirais plutôt "Les hauts et Bas que vit Ann" non ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zexion
Créateur du Monde
Créateur du Monde


Masculin Nombre de messages : 1404
Age : 24
Localisation : Sur un forum génial :p
Emploi/loisirs : Etudiant en Faculté de Psychologie
Humeur : Joyeuse (ou pas)
Point(s) Fort(s) : Events/Scénario/Pixel-Art/Mapping
Point(s) faible(s) : Scripting
Niveau Rpg Maker : Assez au dessus de la moyenne je pense ^^"
Réputation : 22
Points : 4364
Date d'inscription : 11/04/2008

Feuille de personnage
Point Fidelité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: (Abandonné) Les hauts et bas de la vie de Ann [Chapitres 6/19]   Mer 19 Nov - 19:55

Effectivement, "Les hautr et les bas de l'existence d'Ann" serait plus approprié.
Comment j'ai fait pour zapper le titre moi ? O_o

_______________________
Prochain tests à venir:
- Almost Real Kioku - Quelques minutes avant
- Lumen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zgk-software.forumactif.info/profile.forum?mode=editprofi
KenowaX
Membre D'honneur
Membre D'honneur


Masculin Nombre de messages : 407
Age : 23
Réputation : 1
Points : 3073
Date d'inscription : 07/10/2008

Feuille de personnage
Point Fidelité:
52/200  (52/200)

MessageSujet: Re: (Abandonné) Les hauts et bas de la vie de Ann [Chapitres 6/19]   Lun 24 Nov - 17:27

Bah, j'ai changé le titre.
A part cela je suis crevé. J'ai passer huit heures a l'ecole. Mon cartable me detruis le dos. Et la j'ai vraiment mal...
Ne vous étonnés pas si il y a des fautes évidantes dans ce chapitre.
Sinon, amusez-vous bien.
Si vous trouver l'ecritue trop petite... Faite copier/coller sur Word et agrandissez le texte geek

Chapitre 6 - Territoire inconnu

Les arbres de la Ville Minérale étaient doux laissant pousser les fleurs roses sur leurs branches. Les tempêtes de neiges dure à avait été remplacée par des éclats soudains de pluie et l'amour semblait se rependre partout dans l’air. Le printemps avait finalement fondu la prise glaciale de l'hiver.

Dans une semaine Elli sera marié à Dr. Trent, et une bourrasque de parole de mariage envahissait les femmes de la ville. Durant ce temps, les hommes se cachaient à l’abri. Le bavardage s'était tourné vers qui seraient les prochains à marcher le long de l’aller. Tous les yeux étaient sur les jeunes couples courants en ville. Kai et Popuri. Gray et Mary. Jack et Karen. Cliff et Ann.

Ann n'était pas exactement sûre que elle et Cliff soient devenue un vrai couple. Sa semblait plutôt exact. Ils avaient tous les deux découvert à quel point ils s’entendaient bien lorsque Cliff à accepter de se joindre a Ann pour le festival de la Nuit Etoilé. En peux de temps, ils étaient devenus de bons amis et Ann ne pensa rien de plus de lui. C’était lorsqu’ils regardaient le soleil se lever lors du nouvel an que tout bascula…
________________________________

Le temps était amèrement froid au sommet de la colline de la Mère à la veille de la nouvelle année. Ann glissa légèrement plus près de son ami, Cliff, pour de la chaleur. Le ciel, enfin, commençait à s’éclairer.

« Le soleil se lèvera bientôt. » Chuchota Cliff. « Honnêtement, tu ne regrettera pas être monter ici ! » Ann a hocha la tête. Elle ne doutait pas que Cliff avait raison. Il est le genre de personne a qui on peux faire confiance. Un véritable ami pour Ann. Une petite foule d'autres villageois s’éparpillèrent autour d'Ann et de Cliff attendant tous patiemment le lever du soleil pour finalement rentrer à la maison.

« Je n’arrive pas a croire que je ne suis jamais monter ici lors du nouvel an auparavant.» Dit elle a Cliff. « Je vais habituellement à la fête de la nouvelle année a la place de la Rose. Ceci est beaucoup plus passionnant ! » Cliff souria derrière elle. Ann regarda derrière elle avec stupéfaction. Durant toutes les années où elle avait connu Cliff elle ne l'avait jamais vu aussi heureux. Elle ouvra la bouche pour le lui dire quand Cliff se pencha en avant.

Sa aurait pu durée cinq secondes ou cinq ans. Ann n’en était jamais vraiment sur, et elle s’en fichait. Le monde autour d’elle et de Cliff tourbillonna sans importance pendant qu'ils se tenaient jointifs, au dessus de ce qui semblait être le monde. Tout qui importa à ce moment était qu'ils étaient ensemble. Finalement, ils ont commencé se séparer.

« Ouah. » Ann ria nerveusement. Elle rechercha dans les yeux foncés de Cliff, incertaine de se qu’elle devait penser a ce moment. Était-elle heureuse au sujet de ce qui s'était juste produit ?

‘Bien sur que je le suis,’ elle pensa, ‘pourquoi je ne le serait pas ?’

‘Heu… Jack, évidemment,’ dit une autre voix.

‘Je me suis passer de lui,’ dit elle a elle-même.

‘Ouais… Bien sur…,’ répondit l’autre voix agaçante, ‘tu paris ?!’

‘C’est une histoire ancienne,’ pensa Ann. Elle glissa ses bras autour de la taille de Cliff et l’embrassa plus passionnément qu’elle n’avait jamais embrassé n'importe quelle autre personne dans sa vie. Avant qu'ils aient cessé le soleil ait été levé et les gens retournèrent lentement vers le bas de la montagne.

« Nous l’avions attendu toute la nuit et nous l'avons manquée. » Ann soupira.

Cliff regarda le ciel crépusculaire s’étendre devant eux. « Bien que, c’est toujours aussi beau. » pris le visage d’Ann dans ses mains et l’inclina vers le haut, de sorte à ce qu’elle lui fasse face. « Tout comme toi. Bonne année, Ann. »

Eventuellement, après que plusieurs merveilleuses minutes se soient écoulées au sommet de la colline de la Mère, Ils retournèrent à l’auberge. C’était seulement lorsqu’il s’apprêtèrent a rentrer qu’Ann réalisa qu’ils se tenait par la main.

« Alors, tu viens ou pas ? » La question de Cliff secoua Ann de nouveau au présent avec une bosse. Les deux d'entre eux se reposèrent ensemble sur le lit de Cliff dans l'auberge tandis que la musique douce dérivait hors d'une radio dans un coin. Soulevant sa tête légèrement, Ann fronça les sourcils.

« Venir où ? » elle demanda, estimant qu'elle connaissait déjà la réponse.

« Tu rêvassait encore une fois ! » Soupira Cliff, roulant ses yeux en plaisantant. « Oww ! » pleura t-il car Ann l'avais cogner plus dur qu'elle avait voulu.

« Désolé. » Elle frotta ses rotules comme s'il était un petit enfant. « Voulais tu de j’aille encore ? »

« À l'église avec moi. Cet après-midi. Juste pour un peu. Ok ? » ‘Ainsi j'avais raison,’ pensa Ann. Elle ne pourrait pas dire que l'église était son endroit préféré. Loin de cela en fait. Elle aimait Carter, le curé, mais elle préférerait plutôt aller s'amusement dehors dans l'air frais que de se reposé dans l'église froide et poussiéreuse.

Essayant de ne pas avoir l’air déçu, Ann répondit, « bon… je suppose que nous pourrions aller à l'église pour un peu. Si c’est ce que tu veux ? »

Cliff souria pendant qu'il mettait ses bras autour des épaules d'Ann. « Je peux voir que tu n'est pas trop enthousiaste au sujet de cette idée, n’est-ce pas ? » il dit.

« Non, je le suis- »

« Bien sur, je comprend. » il lui a dit.

« Vraiment ? »

« Mais oui. Tu aimerais plutôt aller avec toutes tes amies pour aider avec les plans du mariage ! Dans combien de temps est l’événement ? »

« Cinq jours. » Ann murmura en réponse. Pour être franc, les robes de mariages n’étaient pas sa tasse de thé non plus, mais il semblait que c’était le seul moyen de ne pas aller avec Cliff à l’église. « Je suis vraiment désolée, mais j'espérais revoir les filles avant le mariage. »

Cliff fit un grand sourire pour la rassurer et embrassa tendrement sont front. « Sa ira. Je te verrais plus tard alors, ok ? »
______________________________________

Ann traîna le long des rues de la ville Minérale, se sentant vraiment malheureuse. Le premier soleil du printemps reflétait dans les flaques éparpiller dans la rue devant elle. Elle savait que Cliff ne saurait pas si elle était réellement allée aidée les filles avec les plans du mariage, mais elle se senti assez mauvais au sujet de le laisser en tous cas. Hier, Mary dit que sa maman la traînait à la ferme avicole pour aider avec l'ajustage de précision de la robe, ainsi Ann a figuré qu’elles y seraient. Elle soupira, bordant autour d'une flaque profonde qui l’a bloquait. Habituellement, elle pataugerait par dessus, mais pas aujourd'hui.

‘Il serait peut-être temps que je m’intéresse au mariages,’ elle pensa, ‘Surtout que maintenant j’ai un vrai petit ami.’

Ann se demandait encore si elle devait aller à la ferme avicole. Cela ne servait a rien d’y penser maintenant. Qui pourrait se concentrer quand une douzaine de poules vous poussent des cris rauques de leur poulailler ? La ferme en elle-même était rempliée d'une manière ordonnée loin dans un coin de cour. Ann s’approcha légèrement avec circonspection. Elle pouvait entendre venir de couinement excité et aigu de l'intérieur. ‘Redresse-toi,’ elle pensa, inhalant profondément, ‘j'entre dans l'inconnu et probablement un territoire dangereux.’ Ann frappa délicatement à la porte, redoutant chaque moment de ce qu'elle était sur le point de supporter.

« Bonjooouuur ! » hurla Popuri en ouvrant la porte. « Oh salut, Ann ! » ria nerveusement la fille excité. « Qu’est-ce qu’il y a ? »

« Salut. » répondis Ann, se sentant mal-à-l’aise. Il sembla y avoir une bourrasque de mouvement et de rire continuant à l'arrière du bâtiment. « Um, je me demandais juste si vous aviez besoin d’aide avec les plans du mariage. » elle laissa finalement dehors.

Les yeux de Popuri se sont élargis de surprise pendant une seconde, mais elle sembla s’en remettre presque immédiatement. « Bien sur. Plus on est de fous plus on rit. Rentre donc. » Ann suivi la fille d’une chevelure rose dans la ferme serrée. Elli était sur une chaise au milieu de la salle tandis que Lillia, la mère de Rick et de Popuri, et la mère de Mary, Anna, ajustaient la belle robe qu'elle portait.

« Ann est venue pour aider. » informa Popuri à sa mère. Lillia se tourna et souri à Ann qui souria en retour, ignorant Anna qui souleva ses sourcils avec scepticisme.

« Bonjour, chérie ! » dit Lillia à Ann « Mary et Karen à la table de la salle à manger. Pourquoi ne va tu pas les aider ? »

‘Ainsi Karen ici aussi,’ Ann pensa malheureuse. Elle n’avait jamais vraiment embêté Karen du tout, pas même lorsqu'ils étaient des petites filles. Elle était plus intéressée à essayer le maquillage et les hauts talons de sa mère. Ann ne pensait pas que Karen était délibérément dure, juste que les deux filles étaient trop différentes pour être amies.

Karen et Mary s’asseyaient l’un a côté de l'autre à la grande table en bois se penchant au-dessus d'une boîte de différents rubans et noeuds colorés. Ann toussa pour annoncer son arrivée et Mary leva la tête.

« Ann ! » elle couina heureusement. « Assis-toi, aide nous ! » Ann se glissa dans le siège vis-à-vis de sa meilleure amie.

« Bon. » dit Karen a voix haute. « Nous pensions à mettre ce noeud autour de la taille d'Elli. Qu’en pense tu ? » Elle montra un noeud rose vif. Ann le détestait.

« Je pense qu'il est beaucoup trop lumineux pour Elli. » elle répondit sincèrement, secouant sa tête. Saisissant la boîte, Ann commença à rechercher quelque chose de plus appropriée. « Là ! Elle est parfaite. » Elle retira un noeud soyeux, bleu clair de la boîte.

« C’est génial. » Mary convint. « Elle semblera merveilleuse sur Elli. Tu as vraiment un bon goût, Ann ! » Karen était absolument agitée, mais chacun pensaient que l'idée d'Ann était parfaite. Elli d’une manière plus importante.

« Je te remercie tellement Ann. » Dit Elli lui donnant un câlin chaleureux. « Tu est la meilleur ! » Etonnamment, Ann ne pourrait pas nier qu'elle avait passé un jour fabuleux.
________________________________________________

C’a avait peut-être été qu’un l'entretien de mariage, mais quand Ann est retourner à l'auberge plus tard ce soir la elle n'avait jamais été aussi heureuse de voir Cliff. Il était son petit ami et elle s'était rendue compte d’une façon ou d'une autre à quel point elle était chanceuse de l'avoir. Tendis qu’il se faisaient un câlin, Ann se sentait heureuse jusqu'à éclaté.

« Je t'aime Ann.»

‘Ouah,’ elle pensa, ‘a-t-il vraiment dit ça ? Il doit avoir fait ! Je devrais vraiment lu répondre, rapidement, avant qu'il pense que j’hésite.’ Elle ouvra la bouche. Rien ne sorti. ‘Dit-le,’ elle pensa, ‘ce n’est pas si dur !’
« Désolé Cliff, je suis vraiment fatigué. » était tout ce que Ann pouvait sortir. ‘Que m’arrive t-il ?’ elle pensa désespérément, ‘J’ai tout raté. Encore une fois.’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zexion
Créateur du Monde
Créateur du Monde


Masculin Nombre de messages : 1404
Age : 24
Localisation : Sur un forum génial :p
Emploi/loisirs : Etudiant en Faculté de Psychologie
Humeur : Joyeuse (ou pas)
Point(s) Fort(s) : Events/Scénario/Pixel-Art/Mapping
Point(s) faible(s) : Scripting
Niveau Rpg Maker : Assez au dessus de la moyenne je pense ^^"
Réputation : 22
Points : 4364
Date d'inscription : 11/04/2008

Feuille de personnage
Point Fidelité:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: (Abandonné) Les hauts et bas de la vie de Ann [Chapitres 6/19]   Jeu 27 Nov - 12:57

Pas mal.
Tu comptes vraiment traduire tout les chapitres ?

_______________________
Prochain tests à venir:
- Almost Real Kioku - Quelques minutes avant
- Lumen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zgk-software.forumactif.info/profile.forum?mode=editprofi
KenowaX
Membre D'honneur
Membre D'honneur


Masculin Nombre de messages : 407
Age : 23
Réputation : 1
Points : 3073
Date d'inscription : 07/10/2008

Feuille de personnage
Point Fidelité:
52/200  (52/200)

MessageSujet: Re: (Abandonné) Les hauts et bas de la vie de Ann [Chapitres 6/19]   Jeu 27 Nov - 16:39

Bien sur que je compte traduire tous les chapitre...
Je ne peux pas abandonner maintenant.
Le seul moment ou je peux raté c'est quand j'arrete d'essayer Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KenowaX
Membre D'honneur
Membre D'honneur


Masculin Nombre de messages : 407
Age : 23
Réputation : 1
Points : 3073
Date d'inscription : 07/10/2008

Feuille de personnage
Point Fidelité:
52/200  (52/200)

MessageSujet: Re: (Abandonné) Les hauts et bas de la vie de Ann [Chapitres 6/19]   Sam 27 Déc - 15:45

Partie 1 du chapitre 7... (Sur je sait pas combien de parties XD)

(Ne postez pas après ceci car j'aimerais l'édité pour mettre le reste du chapitre plus tard. Désoler pour la couleur...)

Chapitre 7 : Un jour pour l'amour.


« Argghh ! » Ann cogna sont étagère en désespoir. C’était finalement le jour du mariage d’Elli et de Tim et Ann découvra qu’elle n’avait pas de vêtements d’appropriés a porté. Elle passa ses dernières heures a choisir puis a rejeté la plupart de sa garde-robe. C’était sans espoir. Elle avait encore quelques jeans dans un état raisonnable. C’est-à-dire, pas recouvert de boue ou fortement troué, mais ils étaient trop casuelle pour un mariage. La seul robe qu’elle avait était une affreuse chose froncée que sont père lui avait acheté pour sont treizième anniversaire. Elle la porté une seul fois avant de la condamné a vie au font de sont armoire. Il n’y avait aucune chance que ça lui allait maintenant, huit ans plus tard. De plus, c’était rose. La seule couleur qu’Ann déteste.



Quelqu'un frappa à la porte de sa chambre. « Ann ? Tout va bien la dedans ? » C’était sont père. « Je peux entré ? »



« Ouais… » Ann murmura en réponse. Elle se jeta sur la petite table de sa chambre tendis que la porte s’ouvra et que sont père pénétra dans la pièce. Il se pencha pour étudier l’expression sur le visage de sa fille qui était assourdissant.



« Aller, Ann. Cliff t’attend dehors. Même lui c’est habiller pour cet occasion. » Il lui dit.



« Vraiment ? Il porte quoi ? » Ann demanda soudainement intéressé.



« Tu devra attendre et voir par toi-même. »



« Mais je n’ai rien à mettre ! » Elle hurla. « Je peux pas y aller ! »



« Tu veux sûrement dire que tu n’a pas bien regardé. » Il dit simplement. Ann regarda sont père fouiller dans sa garde-robe. « Et ça ? C’est un peux poussiéreux mais je pense que tu peux le mettre. » Dans ses mains, il tenait une blouse bleu clair similaire au vêtements qu’elle portait mais un peux plus clair. Ann pouvait pas nié le fait qu’elle l’aimait bien.



« C’est vraiment beau. » Elle admira. « Mais d’où viens t-il ? Je ne me souviens pas l’avoir acheté ! »



« Je te l’avais acheté pour ton dix-huitième anniversaire. Tu n’as jamais vraiment aimé les vêtements. Tu a sûrement du l’oublié… »



« Oh… Je suis désoler papa ! » Dit Ann. « J’arrive pas à croire que je l’ai jamais porté, il est magnifique ! Bon, je vais le mettre maintenant mais avec quoi ? »

_____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Abandonné) Les hauts et bas de la vie de Ann [Chapitres 6/19]   Aujourd'hui à 10:11

Revenir en haut Aller en bas
 
(Abandonné) Les hauts et bas de la vie de Ann [Chapitres 6/19]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Massacre de Hauts Elfes
» Scoop 4 (Hauts Elfes)
» Roster Hauts-Elfes
» Horde de gnoblars vs Hauts elfes (1000 pts)
» Vente Armée Hauts Elfes / Skavens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Créateurs de Mondes :: Nous et Vous. :: Vos créations ! :: Œuvres écrites-
Sauter vers: